Le Théâtre de Guignol

Séances de Guignol :

Mercredi, samedi et dimanche, jours fériés
et tous les jours pendant les vacances scolaires
à 15h et 16h.

Accès libre

Renseignement au :
07 60 25 77 33

 

Un nouveau théâtre de marionnettes, capable de recevoir 300 spectateurs, accueille désormais les amateurs de Guignol dans les grandes écuries Napoléon III récemment rénovées.
Après avoir fêté, en juin 2008, le bicentenaire de la célèbre figurine lyonnaise en rassemblant 15 troupes de marionnettistes venus des quatre coins de la capitale et de la France entière, il était normal que le Jardin lui donne une maison à sa taille et à sa gloire, en un mot qu’il conçoive le plus beau théâtre de Guignol de Paris.
C’est dans une somptueuse salle haute de quatre mètres, gris centaure et rouge
Saint-Émilion, sous un plafond illuminé de lustres Octonom Mirror de Weber et Ducré, de « perroquets » Guzzini et d’une suspension d’origine, ponctuée de vingt rangées de bancs rutilants, enfin munie d’un chauffage pour affronter l’hiver et à la technique entièrement refaite, que les enfants viendront désormais applaudir les représentations de l’ami de Gnafron et de l’illustre gendarme.

La restauration du magnifique bâtiment « gothique vénitien » édifié par Napoléon III a été confiée à l’architecte
Jean-François Bodin afin de redonner à ce monument tout son cachet « Second Empire ». L’auvent métallique disgracieux contre lequel était adossé, depuis les années cinquante, un préau, à peine protégé du vent, est désormais détruit. Le parvis a été refait et la façade a subi un premier ravalement.
Prévu à l’origine pour abriter 10 boxes pour chevaux et au sous-sol les réserves de racines destinées à la nourriture des animaux du parc, en son centre un buffet et au 1er étage des collections, une salle du conseil et un salon pour « illustres visiteurs », il accueillit depuis 1867, zèbres, hémiones, chèvres et boeufs exotiques, puis l'ancienne écurie des éléphants et enfin la "Maison de Poupées".
Le résultat est splendide et la façade du castelet a été reproduite à l'identique de celle de l'ancien théâtre, inauguré en 1953. Depuis plus de 20 ans, la troupe Guignol & Compagnie a redonné ses lettres de noblesse à un genre qui disparaissait peu à peu.
Une nouvelle vie commence pour ces grandes écuries qui ont vu Napoléon III, en compagnie de l’Impératrice Eugénie, fondateurs du parc, se promener et arpenter les allées d’un Jardin qui leur rappelait les grands parcs londoniens, à l’instar de « Hyde Park », et auquel, entourés du Préfet Haussmann, de l’ingénieur Alphand et du paysagiste Barillet Deschamps, ils ont consacré temps et investissements.