1860-2010 : le Jardin fête ses 150 ans!

Le samedi 6 octobre 1860, Napoléon III, en compagnie de l’impératrice, inaugure le Jardin Zoologique d’Acclimatation.

La création du Jardin d’Acclimatation résulte de la rencontre entre un projet urbanistique et une ambition scientifique. Dans le cadre du « remodelage » de Paris, l’empereur Napoléon III veut doter Paris d’un parc paysager dessiné selon le modèle des jardins anglais. Ce sera le Bois de Boulogne. À la même époque, le célèbre zoologiste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire cherche un lieu où présenter une large variété d’animaux, car la ménagerie du Muséum du Jardin des Plantes ne suffit plus. En 1854, il fonde la Société impériale zoologique d’acclimatation qui compte rapidement parmi ses membres trois mille personnalités éminentes des sciences, des arts et de l’industrie. L’objectif de la Société est de créer un jardin favorisant l’introduction, l’adaptation et la domestication d’espèces animales.

Vue générale du Jardin zoologique d’Acclimatation du Bois de Boulogne, s.d.
De Ch. Mercereau. Archives municipales de Neuilly-sur-Seine, DR


Plan du Jardin Zoologique d’Acclimatation du Bois de Boulogne, 1862.
De Goulard-Henrionnet. Bibliothèque nationale de France, Département des Cartes et plans, DR.

En 1858, la ville de Paris accorde à la Société une concession de quinze hectares dans le Bois de Boulogne. À l’initiative de l’Empereur et de son épouse Eugénie de Montijo qui soutient activement le projet, la superficie de la concession est augmentée de cinq hectares. Réalisés en quinze mois, les travaux sont confiés à l’ingénieur Jean-Charles Alphand (1817-1891), à l’architecte Gabriel Davioud (1824-1881) et au paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps (1824-1873) sous la direction du baron Haussmann, Préfet de la Seine.

Le samedi 6 octobre 1860, moins de deux ans après le commencement des travaux, Napoléon III, en compagnie de l’impératrice, peut inaugurer le Jardin Zoologique d’Acclimatation en présence d’invités prestigieux dont Jacques Offenbach, Prosper Mérimée, Hector Berlioz, Alexandre Dumas et Théophile Gautier. Trois jours plus tard, le Jardin, ouvert au public, entame sa longue aventure.

Aujourd’hui, le Jardin continue d’accueillir d’illustres visiteurs : le Figaro révèle que, en visite à Paris le 6 juin 2009, c’est au Jardin d’Acclimatation que Sasha et Malia, les filles de Barack Obama, ont choisi de venir s’amuser.